les compromis pour le mariage d'un couple mixte

Le compromis au sein du couple mixte : élément clé d’un mariage parfait !

C’est un très long article que je vous propose aujourd’hui (et qui me tient très très très à cœur). En fait, cet article résume un peu toute l’organisation, toute la préparation que j’ai dû réaliser mais aussi tout l’amour que j’ai pour mon mari. Et tout l’amour qu’il a pour moi aussi. Je sais que les différences de cultures ou de religions peuvent parfois effrayer, je sais aussi qu’il ne faut pas froisser ses parents (on peut dire ce qu’on veut, ils nous sont indispensables). Mais cet article est un appel à surmonter les difficultés d’union qui peuvent vous sembler impossibles. Il sera divisé en deux parties et la suite sera publiée dès demain !

Les compromis : la clef de notre union

Pour commencer, j’aimerai vous faire part de tous les compromis que nous avons fait l’un pour l’autre, par amour, par respect, mais aussi pour que notre mariage nous ressemble. Le but était évidemment de représenter chacun de nous deux, dans sa totalité. C’était un joli melting pot de tout ce qu’on aimait et de tout ce qu’on avait choisi. Comme je vous l’avais dis dans un précédent article, le jour où nous avons choisi d’organiser notre mariage selon nos propres désirs et sans écouter les autres fut très certainement le plus important jour de toute cette jolie histoire.

Mon expérience n’a pas été toute rose, comme vous pouvez peut-être le penser. Il y a eu beaucoup de larmes, de doutes et de déchirures pour arriver à notre union. Mais il y avait tellement d’amour entre Mister Flamingo et moi, que personne n’a pu nous séparer. Je pense que là réside la clef ! Toute votre vie, c’est votre couple qui doit être le pilier le plus solide pour vos décisions.

Les compromis que nous avons choisi de faire ne se trouvaient pas toujours sur les thématiques que j’attendais… Mais finalement, quand je repense à cette journée et quand je revois nos sourires sur les clichés, je sais que chaque décision fut la bonne. Je vous propose donc un tour d’horizon de tous nos choix pour ce grand jour d’union entre la culture orientale et portugaise.

les compromis au sein du couple mixte

quelles tenues et compromis pour un mariage multi-culturel ?

Le premier point de discussion de notre mariage a forcément été les tenues que j’allais porter. La tradition algérienne voulait que j’en porte plusieurs, et je n’ai pas été très difficile à convaincre puisque j’avais envie de pouvoir être la princesse du jour. Par contre, il était clair dès le début avec Mister Flamingo que j’étais totalement libre dans le choix de mes tenues. Je pouvais prendre mes décisions seules (puisqu’il n’a vu aucune de mes tenues avant le jour J évidemment!). J’ai donc choisi la traditionnelle robe blanche avec ma mère (après hésitation entre deux modèles pendant bon nombre de jours..). J’ai fait le choix d’avoir trois autres tenues. Je voulais que chaque tenue ait un rôle dans notre déroulé. Mais je ne vous détaille pas davantage chacune de ces tenues, je vous en parlerai plus spécifiquement dans un autre article !

et les invités dans tout ça ?

Autre point de questionnement, celui du placement des invités. Ce point de discussion fait partie de cette fameuse listes de sujets qui, de prime abord, ne devaient pas poser problème d’après moi. Si dans nos traditions occidentales les plans de table ont pour but de simplifier le placement de tous, dans la culture de Mister Flamingo ça relevait carrément de l’impolitesse. Du coup, nous avons décidé de ne pas mettre en place de plan de table pour ne froisser personne ! Mais pour éviter de bousculer un peu trop ma famille, on a décidé de réserver six tables. Les six tables avaient une nappe grise pailletée (différente des autres nappes), 3 pour ma belle famille et 3 pour ma famille. La solution a été idéale !

Au delà de l’organisation et du placement, le nombre d’invités a aussi été discuté. De mon côté, cela restait raisonnable. En revanche pour Mister Flamingo et sa grande famille nous avons dû sélectionner les personnes qui seraient présentes. En cumulant nos familles respectives et tous nos amis (il faut l’avouer, ils étaient eux aussi assez nombreux) nous étions 150 personnes ! Autant vous dire que mes parents ont un peu halluciné sur le coup, mais l’ambiance n’en a été que meilleure.

Soyez patients, je vous raconte la suite de nos prises de décision dans l’article de demain !

BETH.

Laisser un commentaire