Grossesse : Mon 1er trimestre

HOLAAAAAA !

Eh oui, ça y’est je fais partie des #momtobe maintenant !
J’ai enfin passé le cap fatidique des 12 semaines, je peux enfin parler avec toi de mon 1er trimestre !
Je te préviens tout de suite, je vais pas faire dans la dentelle ni le glamour, parce que le 1er trimestre, bah il a rien de tout ça haha (donc en gros si t’es nu-nu cacac, c’est le moment de quitter cet article)

Le 1er trimestre : une constante gueule de bois !!

C’est ce que j’ai trouvé de plus proche pour décrire mes symptômes, c’est comme si j’avais fait la chouille du siècle la veille, mais sans les trucs coolos (être pompette bourrée, danser, profiter) et que je me tapais tous les mauvais côtés (nausées, vomito, transit dégueu et FA-TIGUE).

Autant te dire, que j’ai détesté être enceinte jusque maintenant.

« La grossesse c’est merveilleux » : TA GUEULE !

Alors là, non je m’oppose ! En écrivant cet article, je suis au tout début de mon 2ème trimestre, mais quand même…
C’EST FRANCHEMENT PAS UNE BONNE FAÇON DE FABRIQUER DES HUMAINS !! Et je pèse mes mots.

Je t’explique : (parce que bon, Faf’ la Rage, ça va bien 5 minutes mais faut mettre des mots sur tes maux hein !)  Alors, comment te dire : mis à part le fait que je vomis et que je suis crevée, tu me diras jusque là, t’es enceinte quoi !
Mais pas que… Etant une gentille petite primipare, mon corps connait pas ce que c’est d’avoir un humain qui grandit à l’intérieur de lui : Bah je douille meuf.
Je sens mon utérus qui s’étire, mes boyaux qui remontent sous mes côtes pour faire de la place à ce dernier qui commence à être encombrant ! Mes tétés, ils ont décidé de faire une deuxième puberté (tu te rappelle, quand même la douche c’était douloureux quand les gougoutes poussaient : bah pareil), et surtout ils ont décidé de se transformer en carte routière, bah ouais on sait jamais quelque fois que bébé trouverait pas la route jusqu’au téton, faut bien l’aider hein ! #GPSmammaire
Tout ça évidemment accompagné de jolis boutons d’acné, d’élégantes flatulences et autres gaz et surtout de POILS !
Maman se transforme en Wookie, mais pas grave la grossesse c’est merveilleux !

 

Moi qui me dis, déjà tout ce bide à 2 mois et demi ?! J’vais finir par rouler…

 

Dans ma tête c’est la Troisième Guerre Mondiale…

Alors autant, habituellement, j’suis une grosse pisseuse : je pleure tout le temps, je m’énerve souvent pour pas grand chose, j’ai un gros caractère MAIS ALORS LA… J’étais pas prête xD

Je peux passer du rire aux larmes en 3 secondes et demies : on peut remercier nos gentilles copines les hormones qui ont foutu le gros dawa hein !

Un autre point, qui lui par contre m’a beaucoup chagriné et me chagrine encore aujourd’hui : je n’arrive pas à m’attacher au petit squatteur qui grandit dans mon bidon.
Alors avant de voir débarquer la Brigade des Mères Parfaites, sachez mesdames que quand on souffre autant que moi, réussir à aimer quelqu’un qu’on ne connait pas, qui nous emmerde de fou, bah c’est mission impossible #désopasdéso

Ce bébé à eu beau être méga super voulu, attendu etc, bah j’arrive pas à me dire que c’est mon enfant et que je l’aime. Et crois moi, je culpabilise ÉNORMÉMENT ! (eh merde, j’ai une poussière dans l’œil…)

Autre angoisse complètement infondée : Je me réveillais la nuit en pleurs, crise d’angoisse et tout parce que j’ai un truc qui me poussait dans le ventre.
Ah bah ouais psychologiquement, j’ai eu du mal à l’accepter ! Surtout après la première vraie échographie, où le bougre à décidé qu’il allait gesticuler comme un dingue pour montrer qu’il était bien vivant !
Oh la la, j’te dis pas le délire… Quand toutes les autres pleurent de bonheur, bah moi je pleure parce qu’il bouge à l’intérieur de moi et que ça me fait peur. (elle est fatigante nan ?)

J’te présente le p’tit Squatteur, gentillement prénommé Donovan (ou « Dono » pour les intimes) par ses Tontons, parce que ça s’engueule bien comme prénom !

 

Les bons côtés : oui, il y en a QUAND MÊME !

Premièrement : C’est pas n’importe qui, qui peut se vanter de fabriquer un humain ! Malgré tout, même si on est en mode survie c’est quand même hyper cool de pouvoir dire « EUUUUH laisse moi tranquile, je fabrique un humain. Tu fabriques un humain toi ?! NON, alors CHUT !’

Deuxièmement : Tout le monde est aux petits soins avec toi, je dis bien TOUT le monde ! Bah oui, à partir du moment où ta grossesse est publique, bah tu deviens cet espèce de Demi-Déesse qui porte la vie, alors tout ton entourage fait au mieux pour te la faciliter : ET C’EST PLUTÔT AGRÉABLE QUAND MÊME !

Troisièmement : Tu peux ENFIN commencer à craquer sur des petits trucs trop mimi, et ça, ça aide BEAUCOUP à se projeter dans son tout nouveau rôle : celui de maman <3

 

 

Aller, ciaoooo !

7