Péripéties d’une future mariée n°2 : Quand la robe de tes rêves coûte deux mois de salaire

Dans mes dernières péripéties, je te racontais que la magie des fiançailles s’estompait assez rapidement. En effet, une fois que tu t’es rendue compte qu’un mariage, ÇA S’OR-GA-NISE, tu retrouves vite la réalité ! Et évidemment, la première chose à laquelle tu vas penser, c’est ta robe.

J-12 mois

Et c’est tout à fait normal ! Tu veux être la plus belle, que l’on ne voit QUE toi et pas ta soeur l’avion de chasse. Alors tu prospectes, tu fais des tableaux Pinterest. Puis tu commences à contacter des boutiques spécialisées et à prendre des rendez-vous essayages dans l’espoir de trouver ton bonheur.

 

La perle rare

Et là, c’est le drame !
Tu tombes sur THE robe. La fameuse. Celle dans laquelle tu te vois tout à fait lui dire « OUI ». En fait le simple fait de te voir dedans te met des papillons dans le ventre. Donc tu demandes à la gentille conseillère combien tu vas devoir débourser pour que cette merveille t’appartienne. Roulements de tambours : VERDICT : 2500€.

 

Voici "Diana", THE robe de mes rêve de Raimon Bundo

Voici « Diana » de Raimon Bundo, la fameuse robe dont je te parle

 

Aïe… La pilule est dure à avaler.
Tu regardes ta demoiselle d’honneur (qui t’as gentiment accompagnée/conseillée) avec un air de désespoir. Et puis tu t’admires encore une fois dans cette robe que tu ne porteras que dans tes rêves… Avant d’annoncer : « Je vais l’enlever, avant de partir en courant avec… »

 

D’autres cordes à ton arc

Puis tu essayes d’autres modèles, un peu plus dans ton budget. Mais malheureusement, rien à faire, tu as toujours ton coup de foudre en tête. Finalement, tu remercies la conseillère pour son temps et elle te note les références des robes que tu as essayé. Tu quittes les lieux avec ta demoiselle d’honneur sous le bras.

En discutant sur la route du retour, il vous vient une idée lumineuse :
Et si on faisait cette robe nous même ?

Par contre, pour tout savoir à ce sujet, tu vas devoir être un peu plus patiente !

On se revoit au prochain article, bisous cœur !

ESTHER.

 

2 réflexions sur “Péripéties d’une future mariée n°2 : Quand la robe de tes rêves coûte deux mois de salaire

Laisser un commentaire